Aménagement d’une propriété de bord de mer.

L’objectif des propriétaires : concevoir un espace extérieur en symbiose avec l’environnement naturel existant.
La première phase : le jardin « côté océan ».
La végétalisation fût au cœur de ce projet. Plus de 250m2 de plantes dunaires, une quinzaine de tamaris (plus ou moins âgés) ont été placés en terre. Et, pour apporter un peu de structure et de design à cet aménagement, l’acier corten a été utilisé (tuteurage des cyprès, soutien de la vigne, bordures). Aux abords de la piscine, une zone engazonnée, volontairement restreinte pour un minimum d’entretien, permet d’accueillir une zone « détente ». L’accès gravillonné de la propriété revêt les couleurs de la façade pour une harmonie optimale.
La seconde phase : l’arrière de la propriété.
Vallonnée et rocheuse par nature, cette partie du jardin était difficilement accessible et peu chaleureuse. L’idée originelle a donc été de créer des espaces en palier, chacun apportant une intimité propre. Desservies par des marches en acier corten, des terrasses engazonnées proposent des « espaces détente » distincts. L’association oyat – thym – palmiers offre une quiétude au parfum méridional.

AVANT : « côté océan » & « partie arrière »

OYAT OYAT